La musique sous toutes ses formes

Musique : quand l'art et le numérique se rencontrent


L’industrie de la musique évolue plus rapidement que jamais. Au tout début, les vinyles étaient remplacés par des cassettes et des CD. Ensuite, le phénomène des téléchargements et des streaming explose partout dans le monde. Actuellement, c’est au tour de la numérisation de se placer sur le devant de la scène. Décidément, aucun secteur n’est épargné par l’avancée technologique. Le numérique s’invite dans les studios d’enregistrement et les agences de production audiovisuelle. On constate par ailleurs qu’elle trouve petit à petit sa place au sein des écoles de musique. Eh oui ! Nous sommes arrivés à un point où l’art et la numérique se rejoignent.

Qu’est-ce qui a changé ?


L’arrivée du numérique a poussé les producteurs de musique à revoir certains concepts. Il en est de même pour les grands consommateurs de musique. En effet, il existe aujourd’hui mille et unes manières d’écouter de la musique de qualité. Certains restent fidèles aux pratiques traditionnelles, tandis que d’autres préfèrent se simplifier la vie en se mettant tout bonnement au goût du jour. Des sondages ont montré que plus de 75 % des jeunes stockent leur musique dans un téléphone. À cet effet, il faut savoir que la capacité des appareils mobiles a nettement augmenté : 700 Mo pour un CD contre 8 Go pour un Smartphone. Mieux encore, les iPhones relèvent le défi en proposant une capacité de 32 Go, soit environ 8000 morceaux. Le stockage de musique sur cloud devient également de plus en plus tendance.

La numérisation de la musique


En musique, seuls deux procédés existent pour emmagasiner les données : l’analogique et le numérique. Le terme « signal numérique » a été utilisé pour la toute première fois dans le monde musical en 1978, et ce sont les prestigieuses marques Philips et Sony qui en sont les précurseurs.

Par définition, la numérisation de la musique se traduit par la transformation du signal analogique par un signal numérique tout en préservant la qualité du son. Pour ce faire, le traitement des données passe par deux étapes bien distinctes : l’échantillonnage et la résolution (aussi connue sous le nom de quantification). Ce procédé révolutionnaire présente de nombreux avantages, pour ne citer que le contrôle de la qualité du signal numérique et la réduction du temps de traitement des données. Il faut également admettre que les fichiers numériques sont faciles d’accès.

La musique dématérialisée, la nouvelle tendance


La dématérialisation est un phénomène qui s’immisce dans tous les secteurs. L’apparition de la musique dématérialisée en est la preuve. Plus besoin de support physique (vinyle, CD, DVD, cassette…). En effet, la musique dématérialisée est directement stockée sous forme de fichier informatique sur un ordinateur, un disque dur externe ou encore un NAS. Le streaming est aussi une option innovante qui attire de plus en plus de public, d’autant qu’il existe aujourd’hui des plateformes spécialisées dans ce domaine. La dématérialisation de la musique offre de nouvelles perspectives. D’ailleurs, nombreuses sont les entreprises qui en tirent un maximum de profit.